Lettre mensuelle

Août 2021

Bonjour, mes chers «contacts» !

J’espère que vous passez un bel été. Ici à Die, l’été est enfin là !
La galerie reçoit de nombreux visiteurs, attirés par ce lieu dans lequel j’ai mis tant d’espoir – et d’huile de coude… Pari gagné !

Fin juillet, j’ai accroché ma nouvelle collection dans la Galerie du 10 et préparé le festival Arts et Vigne qui se déroulait à Châtillon-en-Diois la première semaine d’août.
J’y étais installée dans une ancienne écurie récemment rénovée – sur la Place des matins calmes… –, un bel espace que je partageais avec Sophie, créatrice de bijoux.
Un cadre pittoresque, une hôte parfaite, des voisins accueillants…
Ma sélection de toiles « spécial festival » (des paysages pour la plupart) s’est parfaitement conjuguée aux bijoux filigranés de Sophie.
Huit jours denses, riches d’échanges autour de l’art, de la peinture, de la vie locale, du patrimoine de ce village médiéval… Huit jours riches aussi de rencontres !

Pendant le festival, ma sœur Brigitte accueillait les visiteurs à la Galerie du 10 sur Die et leur proposait d’aller faire un tour à Châtillon. De mon côté, je parlais de la galerie aux personnes qui appréciaient ma peinture. Une vraie dynamique, dans la joie et la bonne humeur… Distribution de cartes, de flyers, de programmes, recueil de nouvelles adresses mail pour la lettre mensuelle !

Vos retours sur la lettre sont personnels, insolites, rigolos, chaleureux : « je l’attends avec impatience », « je la lis jusqu’au bout», « je la lis pendant la pause café au boulot », « c’est un élan », « c’est du plaisir partagé » « Bravo ! »  « j’ai particulièrement apprécié la lettre où tu remercies » …
L’idée de cette lettre est née en juin 2019, suite au financement participatif lancé pour entreprendre les travaux indispensables à l’ouverture de la Galerie – alors située au 10 de la rue Camille-Buffardel. Par cette lettre, je m’engageais envers les personnes qui avaient eu la gentillesse de m’aider à concrétiser ce projet d’atelier-galerie à les tenir informées de ses avancées. Ce rendez-vous, vite devenu mensuel, s’adresse aujourd’hui à plus de cinq cents personnes… Merci de votre confiance et de votre fidélité !

Ainsi, depuis plus de deux ans, je raconte la vie de la Galerie du 10 et présente les projets autour de mon activité de peintre… J’avoue privilégier cette forme de communication plutôt que d’actualiser pages Facebook et autres comptes Instagram… C’est pour moi la façon la plus agréable de rester en lien, qui plus est avec des personnes intéressées !

En attendant la présentation du programme de la rentrée dans la lettre de septembre, je vous souhaite une belle fin d’été !

Jusqu’au 21 septembre, la Galerie du 10 gardera ses horaires d’été.
Mercredi et samedi : de 10 à 12 h 30 et de 15 à 19 h.
Jeudi et vendredi : de 15 à 19 h et quand je suis à l’atelier.

Juillet 2021

J’ai très envie de vous présenter les voisins de l’atelier galerie en citant, pour ce faire, l’office du tourisme du pays diois :
« Le Diois est traditionnellement une terre d’accueil, aujourd’hui c’est un savant mélange de coutumes rurales et d’envie de renouveau, le tout cultivé sur un terreau un brin contestataire et rebelle. Un territoire où il fait bon vivre ensemble grâce à une ouverture d’esprit, un dynamisme, des envies de partage et des initiatives ! Curieux du résultat ? Alors venez à notre rencontre… » en visitant la Galerie du 10 située au 34 de la rue Camille Buffardel. = )

Jusqu’au 31 août, le centre ville est piéton de 10 h 30 à 15 h et de 17 à 23 h.
Alors faisons un petit tour de ces commerces de qualité qui tous, à leur manière, dynamisent notre rue.

Au 51, « Jaja Culture », la nouvelle cave, propose des vins de producteurs bio et de l’épicerie fine.
Juste à côté de la Galerie du 10, « L’Entrepôt » attire le chaland en exposant ses articles d’artisanat d’art sur le trottoir.
En face, un magasin d’électro-ménager et la dernière boucherie de Die, très courue !
Dans leur boutique galerie, au 43, les éditions « The Hoochie Coochie » présentent un large choix de bandes dessinées alternatives et organisent chaque mois une exposition avec vernissage (dessin, gravure, lithos…)
Et la rue continue… Au 35, la librairie « Mosaïque » attire tous les lecteurs de la région. Plus bas, le Musée de Die et du Diois, la boutique « Histoire de fringue »…
Désolée pour les autres commerces, tout aussi sympathiques mais la rue est longue !
Revenons sur nos pas jusqu’au 34 où en vitrine de la galerie trône ma toute dernière installation : un mannequin (gentiment prêté par une boutique voisine) vêtu d’une de mes anciennes blouses : un sarrau noir, épais, couvert de taches de peinture… Le clin d’œil à la peintre dans son atelier, très apprécié !

Vous aurez compris : nous sommes fins prêtes, la galerie et moi !
Je vous invite à découvrir ce nouveau lieu et la collection « Eté 2021 » !
La galerie est ouverte mercredi et samedi de 10 à 12 h 30 et de 15 à 19 h –  jeudi et vendredi de 15 à 19h avec deux nocturnes jusqu’à 21 h les vendredis 16 et 23 juillet.

Cette année, je participe à nouveau au festival « Art et Vignes » à Châtillon-en-Diois, du 1er au 8 août, ouvert tous les jours de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 19 h. Pendant le festival, c’est ma sœur Brigitte qui aura le plaisir de vous accueillir à la Galerie du 10.

Je vous souhaite un bel été, plein de joies et de découvertes !”

Juin 2021

Comme vous le savez, la Galerie du 10 est récemment installée au 34 de la rue Camille-Buffardel. Avec sa devanture fraîchement repeinte de jaunes “Klimt” et “Delaunay”, elle se ferait presque remarquer ! L’accueil de mes nouveaux voisins est fort sympathique : visites, saluts de la main et sourires des yeux derrière le masque lorsqu’on se croise… L’ouverture a même été annoncée par un article du Journal du Diois !

Qui dit nouvel espace dit nouvel accrochage. Sur un chevalet en vitrine, le tableau du jour annonce la couleur. Derrière lui, l’installation épurée des toiles invite les curieux à pousser la porte et à découvrir ma peinture sous la douce lumière des spots led – ceux de l’ancien local. Un excellent investissement réalisé en avril 2019 grâce à un financement participatif.

Depuis l’ouverture, le 19 mai, j’ai compté plus de cent visites. Plusieurs toiles sont déjà parties vers d’autres murs.

Dans l’arrière boutique transformée en atelier, je prends mes marques, organise l’espace pour favoriser une circulation pratique, gère la lumière, choisis le bon emplacement des plans de travail et la disposition des outils. Après trois mois d’abstinence, je retrouve les toiles inachevées déposées face au mur et je peins avec bonheur !

Le projet d’achat du local se précise. Plus que jamais dans cette aventure je constate que je ne suis pas seule ! Tout près de moi, chaque jour, des personnes proches ou moins proches me soutiennent, me conseillent, m’aident et renforcent ma confiance. Je les en remercie sincèrement, en toute humilité.

Je remercie Jean-Pierre, propriétaire des murs du 10 rue Camille-Buffardel, qui par la mise à disposition de ce premier espace a initié une belle dynamique. J’ai compris qu’un atelier-galerie en centre ville est la formule idéale qui me permet de peindre et de rencontrer des personnes intéressantes, tout en participant à la vie du centre ville.

Je remercie également mes sœurs, mon frère et mes enfants qui m’accompagnent depuis la nuit des temps : conseils financiers ou techniques, conception et réalisation des supports de communication, rédaction de documents divers, coups de main pendant les travaux d’emménagement … un pur mécénat de compétences – complémentaires, en plus !

Ma famille élargie, mes ami.e.s sont aussi très présent·e·s par leurs soutiens, correspondances, visites, achats… merci, merci !!!

Bien épaulée donc, j’ai ces derniers mois couru dans tous les sens, trouvé, loué et arrangé ce nouveau local, rempli des formulaires, contacté des artisans (tous super !), installé l’expo à temps pour l’ouverture le 19 mai, repris les cours, retrouvé mes pinceaux… En revanche je n’ai pas eu le temps de répondre à vos nombreux courriels et j’en suis désolée.

Venez vite voir la nouvelle Galerie du 10  🙂

Horaires actuels :
mercredi et samedi de 10 à 12h30 et de 15 à 19h + sur rdv.
A partir du 21 juin et pour tout l’été :
mercredi et samedi de 10 à 12h30 > de 15 à 19h
jeudi et vendredi de 15 à 19h + sur rdv

En attendant, portez vous au mieux !

mai 2021

En ce mois de mai, la galerie du 10 fait ce qui lui plaît… Transférée au 34 de la rue Camille-Buffardel, elle s’installe tranquillement en attendant l’ouverture de ses portes, prévue le 19.

Le mois d’avril fut dense entre les cartons, le déménagement et l’accrochage des tableaux, sans oublier les démarches administratives (assurances, électricité, contrôle extincteurs, artisans) et le chantier – nettoyage, peinture, aménagement, montage des rampes d’éclairage – rondement mené par une équipe de choc !

Ce nouveau lieu, typique des “boutiques” du centre ville (plain pied et traversant), permet lui aussi une circulation agréable : on entre côté rue dans l’espace galerie et on traverse le petit coin cosy pour atteindre l’atelier, côté cour. Une configuration fluide où chaque espace a trouvé sa fonction et chaque meuble, chaque objet, sa place.

La vitrine, masquée par du papier le temps des travaux, sera dévoilée demain, afin que les passants curieux puissent découvrir les lieux avant l’ouverture.

Voilà, tout est prêt. J’attends avec impatience le 19 mai pour vous accueillir ! Les horaires restent les mêmes : le mercredi et le samedi de 10 à 12 h 30 et de 15 à 19 h et quand je suis à l’atelier.

Nouvelle Galerie du 10, nouvelle façade ! Les murs bleu layette seront bientôt repeints de deux jaunes – Klimt et Delaunay, s’il vous plaît… Une harmonie de couleurs choisie avec l’architecte-conseil des Bâtiments de France – en effet, sa cathédrale classe le centre ville de Die en secteur protégé. La couleur jaune me plaît beaucoup. Si vous avez deux minutes, je vous propose d’écouter ce qu’en dit Michel Pastoureau.

Prochain objectif : devenir propriétaire de cet endroit qui, vous pourrez le constater, a tout pour plaire. Mais avant de rencontrer les différents interlocuteurs (plate-forme d’initiative locale, notaire, comptable, banquier), il faut monter un dossier financier sérieux où il s’agit de mettre en valeur le potentiel de ma petite entreprise. Encore de l’administratif… La peinture mène à tout 😉

Donc, en mai, la galerie ouvrira ses portes aux visiteurs, aux amis, aux amateurs ! Je suis réellement très heureuse de vous revoir bientôt !


avril 2021

Samedi 3 avril, 19 h. L’entrée en vigueur des mesures sanitaires renforcées anticipe la fermeture de la galerie (commerce « non essentiel ») prévue de toutes façons le 30 avril comme vous aviez pu le lire dans la lettre de mars
J’étais donc à la recherche d’un nouvel espace qui serait idéalement :
– situé dans une rue passante du centre ville de Die, avec une vitrine de plain-pied
– doté d’une salle expo, d’un atelier lumineux, d’un espace de rangement
– équipé d’un point d’eau et de toilettes
– pas trop cher à louer.
Eh bien ! Tout va très vite… Mi-mars, j’ai visité un local qui remplit toutes ces conditions – bon, la couleur layette des murs extérieurs laisse un peu à désirer mais tout le reste est impeccable. Je viens de signer le contrat de location.
Parée à virer… cap au 34 rue Camille-Buffardel – la même rue, oui, oui ! Avant fin avril, je déménage mon atelier pour reprendre la peinture le plus tôt possible et j’organise le transfert de la Galerie du 10 pour son ouverture début mai.
Il se trouve que ce nouveau local est à vendre… Après bien des hésitations, des conseils éclairés, des prévisions raisonnables, des calculs effrénés, j’ai décidé de l’acheter – un grand pas… Avec la chargée de mission développement économique de la Communauté Du Diois, je vais monter un projet de financement et le présenter à la plateforme d’initiative de la Vallée de la Drôme pour obtenir un prêt. Dans le même temps, je mettrai mon habit de lumière et je démarcherai les banques, promis.
Vous voyez, les semaines à venir s’annoncent intenses !
Parfois je doute… Le contexte économique n’est pas très engageant, si l’on en croit la lettre ouverte de la Maison des artistes à la Ministre de la Culture (en pièce jointe). Elle décrit très bien la situation actuelle des artistes auteurs « arts visuels ». Pourtant, je reste optimiste : j’aime à penser que si ce chemin s’ouvre à moi aujourd’hui, ce n’est pas par hasard…
Vous avez été nombreux à réagir à l’annonce de la fermeture de la Galerie du 10. Votre soutien, vos courriers, vos visites m’ont fait chaud au cœur. Merci, merci ! Soyez rassurés, l’aventure va continuer… au 34. Comme le nom m’a porté chance, je le garde ! Suite de la saga de la Galerie du 10, donc, dans la prochaine lettre.
Rendez-vous au mois de mai ! D’ici-là, portez-vous au mieux.


mars 2021

Il y a un an, à l’annonce du premier confinement, la Galerie du 10 fermait ses portes et j’installais l’atelier chez moi – à deux kilomètres de Die, au bord de la rivière.
Durant cette période, je me suis lancée dans un travail de recherche sur le thème de l’eau. Souvenez-vous… La Rivière, ce poème magnifique de Khalil Gibran.

Fin mai 2020, réouverture de la Galerie du 10 avec plein de nouveautés : l’exposition Regarde la rivière chante, l’installation de la deuxième salle côté cour, reprise de l’atelier expérimental en lien avec le musée de Die et des stages en extérieur…

…. Et l’eau de la rivière coule.

En mars 2021, retour dans mon atelier « de campagne », chez moi. Mais cette fois-ci, parce que l’aventure de la Galerie du 10 change de cap : la convention de mise à disposition du local actuel expire le 30 avril.
Alors, comme dans la Rivière de Khalil où l’on « ne peut revenir en arrière », je vais suivre le courant… Le 10 de la rue Camille-Buffardel fut une superbe étape mais la croisière continue ! Une chose est sûre : je reste à Die. Je m’y sens à ma place, tout me semble possible.

Dès aujourd’hui, je cherche à louer un local à Die ou alentour qui pourrait accueillir mon activité de peintre – atelier, cours, accueil des visiteurs… Si vous avez une piste, n’hésitez pas !

Jusque fin avril, la Galerie du 10 restera ouverte les mercredis et samedis. Les cours sont maintenus.

Depuis le début de cette aventure, vous m’avez toujours soutenue. Les liens, c’est la vie, la vraie. Alors, bien sûr, je vais maintenir ce rendez-vous mensuel et en avril, vous en saurez plus. À tout bientôt donc pour une nouvelle saison !

Pour info : l’exposition collective prévue à l’Ancien Monastère de Ste-Croix est annulée par décision préfectorale.